Joyeux anniversaire Modane !

A l’occasion du 1er Anniversaire de l’extinction raisonnée de l’éclairage public à Modane, l’association s’est mobilisée pour faire des observations du soleil ce Jeudi 24 Novembre.

Evénement organisé en partenariat avec la Mairie de Modane

Crédit : Marc Villa

Retour en images sur l’événement :

Distribution de « La carte du Ciel des nuits D’hiver »

Cet événement fut aussi l’occasion de distribuer les uniques cartes du Ciel des nuits d’hiver !

Rappel sur les horaires extinction raisonnée de l’éclairage public à Modane

Un an plus tard :

Activité nocturne de l’association, entre sortie sportive et visite du patrimoine : Rallumons les étoiles à Modane, la sortie nocturne au fort du Replaton

L’équipe #MauriennisezVous

Pour aller plus loin sur les économies d’énergies

Agence de la transition écologique - retour à la page d'accueil

Éclairage public : un gisement d’économies d’énergie

Le potentiel de réduction des consommations est énorme :

  • plus de la moitié du parc est obsolète et surconsommatrice d’énergie : boules diffusantes, lampes à vapeur de mercure…
  • près de 40 % des luminaires en service ont plus de vingt ans.

Pour une collectivité locale, l’investissement initial nécessaire à la rénovation de son parc d’éclairage public peut sembler important mais il faut désormais raisonner en coût global et tenir compte :

  • de la performance des lampes, des luminaires et des systèmes qui les gèrent, ainsi que leur dégradation dans le temps ;
  • des coûts d’exploitation, de maintenance et de recyclage pour toujours garantir un service de qualité.

Pour  aider les collectivités à rénover leurs installations, l’ADEME met à disposition plusieurs outils et propose des financements.
Les petites communes peuvent aussi recourrir à un CEP (conseil en énergie partagé) dont les missions couvrent l’éclairage public.*

À la découverte de la Trame noire

Qu’est-ce que la Trame noire ?

La lumière générée par les systèmes d’éclairage pendant la nuit a de graves conséquences pour la biodiversité. Par exemple, les oiseaux et les insectes nocturnes se repèrent et s’orientent en fonction des étoiles ou de la lune. Ils sont attirés par ces sources lumineuses artificielles et perdent leurs repères. Au contraire, d’autres espèces comme les chauves-souris fuient la lumière, et ces installations constituent pour elles des barrières quasiment infranchissables qui fragmentent leur habitat. La présence de lumière artificielle perturbe également le cycle de vie des êtres vivants et a notamment un effet sur la saisonnalité des végétaux.

En savoir plus :