– Le nouveau sentier des ardoisiers bientôt en route

Le sentier historique des ardoisiers, qui reliait Saint-Julien au hameau de Montdenis n’est plus praticable depuis l’été passé. Un arrêté a été pris par la mairie pour interdire ce passage, totalement effondré et dangereux. Depuis cet été, deux élus de la commune ont imaginé un nouveau sentier de découverte des carrières d’ardoises, longeant le ruisseau Le Saint-Julien et montrant le riche passé des ardoisières.

A la force des bras, les deux amis ont créé un sentier parcourant le site, donnant vue sur le torrent, d’anciennes carrières visibles dans les parois rocheuses et cheminant sur d’anciens marins d’ardoisières. Le nouveau sentier rejoint celui des Crêtes, menant à Montdenis, itinéraire pédestre reliant actuellement les deux villages. Une nouvelle variante permet aussi d’accéder à la croix de la Puble, donnant une vision panoramique sur toute la vallée, le village et les falaises de la Croix des Têtes.

« Notre but est de préserver physiquement, sur le terrain, le riche passé des carrières d’ardoises. Nous allons prochainement restaurer quelques éléments encore en place, comme un départ de câble ou encore la mise en valeur d’une entrée d’une ancienne carrière » explique François Rovasio, maire. Des contacts ont été pris avec les responsables des sentiers communautaires de la Communauté de commune Cœur de Maurienne-Arvan. « Nous souhaitions à terme intégrer ce nouveau sentier dans les parcours déjà existants des sentiers communautaires. C’est chose faite depuis le dernier Conseil communautaire. Ceci permettra d’aménager les sites et d’assurer leur sécurité » note avec enthousiasme José Varesano, adjoint aux travaux.

Le site est pour l’heure totalement fermé jusqu’au 1er mai. Le potentiel historique a été largement évoqué, avec la possible mise en place de nouveaux panneaux explicatifs, rappelant l’histoire et l’essor de Saint-Julien avec les carrières d’ardoises, qui produisaient entre-deux-guerres jusqu’à 25 millions d’ardoises par an. Le nouveau sentier sera totalement balisé, et nécessitera aux marcheurs d’être bien chaussés.

– Une action patrimoniale pleine de sens

Pour le collectif #mauriennisezvous, il s’agit de participer une nouvelle fois à la sauvegarde du patrimoine local et à sa mise en valeur. Déjà en novembre 2016 les bénévoles de l’association avaient encadré le Service civique “Devoir de Mémoire” de Valentine Bellot-Mauroz : L’interview de six anciens ardoisiers, soit des heures de témoignages oraux, compilés en quatre émissions sur MAurienne TV :
N° 1 « Devoir de Mémoire » témoignage de Lucas Francisco
N° 2 « Devoir de Mémoire » témoignage d’Edmond Abacuccio
N° 3 « Devoir de Mémoire » témoignage de Fernand Giraud
N° 4 « Devoir de Mémoire » témoignages d’André et Edmond Miletto, Henri Chambérod

Au-delà de la préservation des traces sur le terrain et de la mémoire des Anciens, qui s’effacent inéluctablement avec le temps, il s’agit pour les Guides du Patrimoine qui accompagnent la démarche de faire comprendre au public actuel la relation entre le passé lointain (géologique) ou proche (historique) et les préoccupations concrètes actuelles, pour une mise en perspective des sujets aussi divers que les réalités du monde du travail, la confrontation aux éléments, la valorisation des ressources montagnardes, les exportations hors de la vallée, la préservation de l’environnement, la géopolitique…

Un bel exemple d’un riche passé qui aide à appréhender le mode de vie mauriennais d’aujourd’hui. 

 

 

Revoir le reportage MAurienne TV “Pièce de de théâtre Des amblevins aux Ardoisières, l’histoire originale de Saint-Julien” par la compagnie Daniel Gros, à Saint-Julien-Montdenis…

Revoir le reportage MAurienne TV ” Inauguration du rond-point des ardoisiers à Saint-Julien-Mondenis” 

Le Spéleo-Club de Savoie également reste moralement associé au projet d’interprétation des ardoisières de Maurienne, tant par son expertise de la tenue des terrains que pour son conseil pédagogique, afin d’éviter d’avoir à déclencher des opérations de secours. Il est très dangereux de s’aventurer dans des souterrains ardoisiers abandonnés. Il est envisagé des conférences et visites guidées pour répondre à toutes les questions sur ces aspects.

Pour en savoir plus, consultez l’ouvrage “Anciennes Mines et Carrières souterraines de Savoie” par Robert Durand, 2005 (disponible dans les bibliothèques) ou “Un siècle dans les mines de Savoie” du même auteur, disponible en librairie.

 

Mise à jour Avril 2021

Quelques images du sentier au printemps :

Liens :

Plan d’accès :